Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
6.jpg

Boîtes quantiques semiconductrices pour l’optique quantique intégrée

Les boîtes quantiques à base de matériaux semi-conducteurs constituent des systèmes de choix pour définir des bits quantiques robustes notamment grâce à leur spectre d’énergie discret. Leur intégration simple dans des dispositifs optoélectroniques permet d’imaginer la réalisation de portes logiques quantiques. Les boîtes quantiques constituent également des sources de photons uniques et indiscernables utiles pour la cryptographie quantique. L’équipe étudie plus particulièrement :

  • l’interaction lumière-matière entre boîtes uniques ou boîtes quantiques couplées insérées dans différents types de cavités photoniques
  • les processus de déphasage dans la matière, par exemple dus au couplage avec un bain de phonons ou l’interaction non-linéaire entre les porteurs et le réseau de spins nucléaires. Les qubits ainsi définis sont manipulés de manière cohérente à l’aide d’impulsions lumineuses. L’objectif est de réaliser une interface spin-photon efficace en contrôlant l’environnement, notamment magnétique, et démontrer à plus long terme l’intrication entre spins distants. Ces thématiques font partie du thème transverse du laboratoire sur les technologies quantiques.

Principales techniques expérimentales

Les techniques expérimentales mises en œuvre pour réaliser les expériences de contrôle cohérent d’un qubit reposent sur la spectroscopie résonante à basse température, résolue spatialement et en temps, sous champ magnétique.

Publications récentes

Collaborations

  • C2N, CNRS Université Paris-Saclay (A. Lemaître)
  • DTU Photonik, Copenhague, Danemark (J. Mork, J.Iles-Smith)
  • LP2N, IOGS Bordeaux (P. Lalanne)

Financements

  • ANR ISQUAD
  • DIM SIRTEQ Ile-de-France